Différents moyens par lesquels la maison prélève le rake de poker

Il est clair que dans la vie, rien n'est gratuit, et ce concept s'applique aussi au niveau du rake de poker. Les gens ont appris à accepter et à s'accommoder du fait que pour utiliser et profiter de quelque chose, il faudra le payer d'une manière ou d'une autre. Évidemment, les parcs publics sont apparemment gratuits, et tout le monde peut s'asseoir sur les bancs ou pique-niquer sur le gazon. Cependant, ils ne sont pas vraiment gratuits, étant donné que les taxes et impôts dont nous nous acquittons servent à payer les établissements qui se chargent de l'entretien. Dans la plupart des cas, les gens ne rechignent pas à payer ces frais, tant que les avantages dont ils bénéficient dépassent les pertes.

Ce principe s'applique également au divertissement et au pari, comme c'est le cas avec le rake de poker. Prenons l'exemple d'une salle de poker où la maison ne parie pas contre les joueurs et n'a donc pas l'opportunité de gagner leur argent de cette façon. Le rake de poker constitue donc le seul moyen par lequel cette salle se fait de l'argent, vu que ce sont ces frais qui constituent ses dividendes. Cela peut être un pourcentage du pot ou un montant fixe en fonction des règles de la salle. Il est également important de noter que le fait de recevoir ou de prélever ces frais est illégal, même pour des parties privées, sans les accréditations requises.

Le rake de poker peut être prélevé de plusieurs manières. Le moyen le plus courant est le rake sur le pot. Il s'agit d'un certain pourcentage, généralement compris entre 2,5 et 5% de la cagnotte, qui est conservé par la maison. Ce rake peut être prélevé à la fin de chaque main, avant chaque paiement, ou après chaque tour de pari.

Il y a également les frais de table ou une collecte de temps, qui est une charge fixe destinée à être prélevée à intervalles réguliers, disons toutes les demi-heures. La collecte peut être un montant fixe pour chaque joueur ou une somme préétablie prélevée sur le premier pot au-delà d'une limite.

Le Dead Drop a lieu lorsque chaque joueur paie le rake à tour de rôle, généralement lorsqu'il joue le rôle du croupier.

Lors des tournois, les frais d'entrée servent de rake, et cela est normalement mentionné au même titre que le montant des frais de participation. Un concept similaire est employé sur certains sites de poker en ligne où le rake se présente sous la forme de frais d'inscription.

Le fait de ne pas prélever des rakes est une stratégie marketing qui a parfois été utilisée par certains sites. Cela peut être efficace dans certaines circonstances, mais ce n'est pas bon pour la stabilité financière du site à long terme.

Le rakeback semble alors être une meilleure option pour les deux parties. C'est un programme de fidélité basé sur des points comps qui est utilisé pour inciter à jouer et qui retourne aux joueurs une partie du rake que la maison a perçu. Il peut s'agir d'un montant fixe par joueur ou d'une somme basée sur les contributions de tous les joueurs à la cagnotte totale. Le rake de poker profite alors aux établissements qui versent donc en retour un rakeback aux joueurs fidèles.